L'éternel irlandais

00/00/0000
2003 - Éditions du Chêne

Résumé

Ce livre propose une promenade dans une Irlande qui accueille chacun à bras ouverts mais qui ne se donne pas toujours. Il y a un sésame à connaître et le trouver peut demander des années. Il faut sonder les bourgs, arpenter les berges des lacs et des rivières jusqu'à rencontrer quelqu'un, homme ou femme, qui vous pose cette question : "Que pensez-vous de cette partie du monde ?" La voix laisse entendre qu'en réalité le monde est bien peu de chose par rapport à cette partie, un hameau de cinquante âmes, dix feux, cinq pubs et quelques chiens. La réponse, le mot de passe : "CETTE PARTIE du monde est le SEUL endroit au monde ou l'on puisse encore VIVRE".
C'est cette Irlande que Nutan et Hervé Jaouen, pour notre plus grand bonheur, mettent en mots et en images, un monde de simples, comme on dit "simples" pour les herbes qui guérissent.

Extrait

Lorsque s'ouvre la saison des courses hippiques, on a l'impression que l'Irlande entière se déplace. Il m'est arrivé d'aller aux courses de Ballinrobe, ce gros bourg de trois ou quatre mille âmes à l'écart des circuits touristiques. Des centaines, voire des milliers de voitures étaient garées le long des routes menant à l'hippodrome. Tous les comtés de la République étaient représentés et on notait la présence d'Irlandais du Nord. Dans les gradins et sur le pourtour se mélangeaient des dames en capeline, des messieurs en gibus et nos hommes des tourbières aux pantalons rapiécés. Imaginerait-on, chez nous, des loqueteux à une compétition de golf ? Sur la pelouse, entre la tribune et le paddock, s'alignaient les bookmakers. Leur boutique : un semblant d'estrade où se percher pour bonimenter ; ouvert à leurs pieds, un gros sac en cuir à soufflets du genre sac de médecin des westerns ; dans leur dos, un poteau et une ardoise sur laquelle inscrire, effacer, modifier à la craie les hiéroglyphes des cotes ; une paire de jumelles pour espionner les cotes affichées par les confrères les plus éloignés.
Sur l'hippodrome de Ballinrobe, un dimanche de juillet, je suis allé en saluer trois - geste de la main, clin d'œil, Hi ! ou bien ce Haïe-ee, contraction finale de How are you, how ar'yee, ha-aïe-ee, haïe-ee. La veille, j'avais eu la chance de passer la soirée avec eux, dans le salon de la farmhouse de Sean, l'homme amoureux de ses pouliches, et je m'étais fait expliquer le métier de bookmaker.
Le mot rime avec bootlegger, qui évoque aussitôt, chez l'amateur de romans noirs américains, combines, embrouilles et... culs de chevaux bourrés de tabac à rouler le gogo.

Critiques

- Cette Irlande que Nutan et Hervé Jaouen, pour notre plus grand bonheur, mettent en mots et en images - un monde de simples, comme on dit "simples" pour les herbes qui guérissent. Ce livre propose une promenade dans une Irlande qui accueille chacun à bras ouverts mais qui ne se donne pas toujours. Il y a un sésame à connaître et le trouver peut demander des années.

- "L'éternel irlandais" est le fruit d'une rencontre de l'auteur quimpérois et du photographe belge Nutan, membre de l'agence Rapho. Depuis 35 ans, l'homme vit en Irlande. "Je me sens très proche de l'Irlande que photographie Nutan. Rurale, traditionnelle, qui prend son temps, qui aime les plaisirs de la nature, la pêche, les pubs, la musique. C'est pour cela que j'ai accepté volontiers d'écrire un texte sur ses photos."
Michel DERRIEN - Ouest-France - 17/08/2003

- L'auteur ne quitte pas "L'éternel irlandais" en livrant le texte accompagnant les magnifiques photographies de Nutan, un Belge qui a choisi la verte Erin et en présente un portrait charnel, bâti sur la confiance de ses modèles. Jaouen a lui aussi une connaissance intime de tous ces pubs où l'on chante en buvant une stout.
On n'oubliera pas les scènes de pêche à la mouche. Du grand art sans redondance entre le texte et l'image.
Bretagne - Été 2003

It was love at first sight when Jacques Nutan landed in Killybegs off a Dutch fishing boat in 1967. The recent photography graduate from Belgium was engaged in shooting a feature on commercial fishing but photography took a back seat when he fell in love with an Irish woman whose brother was the skipper of a Killybegs trawler.
In the early 1980's Nutan freelanced as a news photographer while also teaching at NCAD in Dublin. He then moved on to work for some of the best known agencies in France. Including Gamma and Sipa, where he covered the professionnal cycling in Belgium, France, Italy and Spain when classic races like the Paris-Roubaix gripped the attention of these cycling mad nations. He published four cycling books with Winning. He joined the prestigious RAPHO photographers agency in Paris in 1989.
Returning to Ireland in the early 1990's Nutan has continued to work for magazines all over the world and his images of the Irish spanning almost 40 years are distinctive and have captured much that has disappeared forever in the way we live.
His photographs, particularly his portraits, treat their subjects with great tenderness but are are balanced by their deceptively simple clarity. His unique view of the Irish recently formed the basis for a major book by French publisher Le Chêne with words by well known author Hervé Jaouen.
"Photographs from the inside", said Nutan when describing the images in the book, L'Eternel irlandais. "You can see how it has affected me, as I was a part of the communities that I photographed, and photographs reflect where you are when you take them."
L'Eternel irlandais won a major award at the international Festival of Travel Photography in Biarritz last year.
ESB archives.




DERNIERES PARUTIONS



SAINTE ZELIE DE LA PALUD
PRESSES DE LA CITE
01/03/2018

QUELLE VIE DE CHIEN
Skol Vreizh
20/11/2017

LE VICOMTE AUX PIEDS NUS
PRESSES DE LA CITE
02/03/2017



 Site officiel d'Hervé Jaouen
Biographie | Bibliographie | Filmographie | Ecrits divers | Actualité | Liens privilégiés | Mentions légales | Contact

© Blue Ouest 2006-2013