Les hommes-vecteurs

00/00/0000
1985 - Fleuve noir - Anticipation n° 1392

Résumé

Avec les Survivants qu'il a arrachés aux ténèbres du canal calédonien, Adonaï, le Celte Noir, vole vers les Terres Bleues de l'Asiasie, paradis mythique de la mémoire collective des Métropolitains.
Mais pourquoi ces îles ensoleillées ont-elles été abandonnées aux Bleus, peuple dont les plaisirs raffinés sont inégalables ? Quand les portes du Paradis s'ouvrent sur l'Enfer...

Extrait

Voilà des millénaires que quelques-uns de tes semblables arrivèrent par la mer à bord d'un bateau. Il n'y avait que des hommes. Ils détruisirent leur navire et décidèrent de vivre sur nos Terres Bleues dont ils affirmaient qu'elles étaient paradisiaques quand ils les comparaient au Nord. Avec le stupre et la luxure ils introduisirent dans l'île l'immoralité. De cette époque date la propriété collective des hommes et des femmes. Mais ils furent très vite emportés par une maladie qui ne touchait pas les Bleus. Nul ne connut leur sort. Dès siècles plus tard, d'autres Blancs parvinrent jusqu'à nous. Et l'histoire recommença. Cependant, notre peuple s'était aguerri. Plutôt que de résister aux Blancs dont les tentatives de nous réduire en esclavage ne cessaient de croître à mesure que les siècles défilaient, nous leur donnions nos femmes et quand ils venaient avec leurs femmes, ils nous les donnaient aussi. Entre-temps, nous nous étions aperçus que c'était la meilleur manière de tuer. La dernière expédition des Blancs remonte à peu de temps. Trente ans à peine. Une de nos générations. Ces Blancs disaient se nommer les Plus. Ils portaient les mêmes armes que les vôtres. Ils nous spolièrent, mais ils n'eurent pas besoin de violer. Nos femmes se chargèrent de leur inoculer le poison. Deux d'entre eux, des vieillards qui n'avaient aucun goût pour l'amour, s'enfuirent à bord d'un vaisseau. Depuis, nous n'avions plus revu de Blancs.

Critiques

- Après avoir vaincu le Grand Plus et abandonné Chernoviz (l'ancienne Irlande) à la violence vindicative des Moins, Adonaï, surnommé le Celte Noir, guide les Survivants vers la surface de la Terre. Sur l'île, où lui et ses protégés se posent, vivent des hommes Bleus dont l'acte d'amour - la fornication savante - est l'activité principale. Garnig serait-elle le Paradis ?
Ou plutôt l'Enfer ? Adonaï et sa compagne, Rose-Hardie, sont seuls à nourrir un tel doute qui va grandissant mais dont le bon sens leur apparaîtra trop tard ; mille fois trop tard.
Les Hommes-Vecteur est à la fois un roman court, simple et agréable. Sans fioritures inutiles, le style en parait quasiment dépouillé. L'efficacité y remplace l'art, mais qui irait s'en plaindre ?
Certes, quelques hiatus affleurent à la surface. Notamment, le comportement des Survivants - sexuel, surtout - ne semble pas crédible du point de vue psychologique. Des gens qui ont en effet vécu sous le joug de la pudeur- une pudeur malsaine érigée en dogme - pendant toute leur vie ne peuvent se libérer de son emprise en un tour de main. Sur cet écueil précis, l'écriture de Clifden a pris un raccourci fâcheux.
Mais l'histoire suit son cours jusqu'à un dénouement qui, s'il n'assouvit pas la faim du lecteur curieux, le surprend un peu. Question : l'auteur n'aurait-il pas sacrifié hâtivement un héros qui commençait à l'ennuyer ?
Réponse : ce cycle, effectivement, par son manque de richesse, a pu le lasser.
Question subsidiaire et insidieuse : l'immolation des deux personnages principaux n'a-t-elle pas pour but de préparer une suite à rebond, intitulée par exemple : La Résurrection du Celte Noir ? !
Eric SANVOISIN




DERNIERES PARUTIONS



QUELLE VIE DE CHIEN
Skol Vreizh
20/11/2017

LE VICOMTE AUX PIEDS NUS
PRESSES DE LA CITE
02/03/2017

CARNETS IRLANDAIS
Editions OUEST-FRANCE
24/04/2015



 Site officiel d'Hervé Jaouen
Biographie | Bibliographie | Filmographie | Ecrits divers | Actualité | Liens privilégiés | Mentions légales | Contact

© Blue Ouest 2006-2013