Le cahier noir

00/00/0000
1992 - Gallimard - Page blanche
1999 - Gallimard - Page noire 42

Prix des Écrivains de l'Ouest 1992

Résumé

- Edition 1992
Un séjour linguistique de plus ! Maxime est las de ces "vacances" forcées auxquelles le condamne, chaque année la sollicitude maternelle. Mais dans l'Irlande des légendes, sous le ciel changeant du Donegal, une étrange famille l'attend. Visages sombres, sous-entendus, rumeurs nocturnes, une atmosphère angoissante pèse sur la ferme de Crab Bay. Qui est Shannon, cet hôte aux allures de pasteur et qu'écrit-il, jour après jour, dans son mystérieux cahier noir ? Pourquoi Morinna, la fille des McArdle, a-t-elle ce regard traqué ? Et que s'est-il passé sur Inishbalor, l'île interdite, il y a seize ans ?

- Edition 1999
Un séjour linguistique de plus ! Maxime est las de ces "vacances" forcées auxquelles le condamne, chaque année la sollicitude maternelle. Mais dans l'Irlande des légendes, sous le ciel changeant du Donegal, une étrange famille l'attend. Visages sombres, sous-entendus, rumeurs nocturnes, une atmosphère angoissante pèse sur la ferme de Crab Bay. Qui est Shannon, cet hôte aux allures de pasteur et qu'écrit-il, jour après jour, dans son mystérieux cahier noir ? Pourquoi Morinna, la fille des McArdle, a-t-elle ce regard traqué ? Et que s'est-il passé sur Inishbalor, l'île interdite, il y a seize ans ?

Extrait

Poète ? Si on ne l'était déjà, comment ne pas le devenir au contact de ces gens qui emplissaient le pub et communiaient ensemble par l'amour du chant ? Ils reprenaient en chœur les refrains gais, ou bien, mélancoliques, balbutiaient les paroles de ces chansons qui parlent des crimes des Black and Tans, des martyrs de la Révolution, James Connolly et ses amis fusillés un matin de mai 1916 ? Kévin Barry pendu à seize ans le 1er novembre 1920, les pères, les frères, les fils, les filles exécutés ou emprisonnés par les Anglais. Dans la Guinness on noyait son chagrin, et les larmes coulaient, amères. Puis les yeux à nouveau pétillaient quand l'accordéoniste plaquait les premiers accords d'une gigue ou d'une polka.
Et puis, il y eut, venue de Donegal Town, cette femme en qui Maxime vit une Morinna de dix ans plus âgée, une brune aux yeux bleu clair, diaphane dans sa robe noire, les joues creuses, les pommettes saillantes, et sur les lèvres le sourire déconcerté d'une madone qui ne comprend pas les malheurs du monde. Elle chantait la nostalgie du pays et la tristesse des émigrants, d'une voix rauque, blessée par le tabac. Elle arrachait les mots de son cœur et de son ventre, comme pour se libérer d'une douleur insupportable. Meurtrie, elle lança un cri : des accents plus que des mots, le souhait douloureux du premier vers de son dernier chant, I wish I was in Carrickfergus. Carrickfergus, jadis ville principale de l'Ulster, port voisin de Belfast, escale transatlantique où les vapeurs venaient charger leur cargaison de pauvres hères vaincus par la famine et la misère et qui, entassés dans l'entrepont, afin de tromper le mal par le mal, le désespoir par le désespoir, s'affligeaient de chants plus tristes encore que la mort.

Critiques

- Un séjour linguistique de plus ! Maxime est las de ces "vacances" forcées auxquelles le condamne chaque année sa mère. Mais dans l'Irlande des légendes, une étrange famille l'attend. Visages sombres, sous-entendus, rumeurs nocturnes. Une atmosphère angoissante règne sur la ferme de Crab Bay.

- Vous avez 16 ans et l'obsession de vos parents est que vous soyez bilingue. Vous avez eu droit à tout : Buckingham Palace, le port de Southampton, le monstre du Loch Ness. Vous avez reçu des millions de gouttes de pluie anglaise, ingurgité de mystérieux puddings et des gelées tremblotantes. Mais vous n'êtes jamais allé en Irlande.
Vos parents auraient dû mieux se renseigner avant de vous y envoyer. En Irlande, on n'apprend pas à placer la langue sur le devant du palais pour prononcer le "th", d'ailleurs les Irlandais le prononcent comme un "t" normal. Non, en Irlande, on apprend la langue de l'âme et l'on n'en revient jamais tout à fait...
Dès que vous avez poussé la porte des McArdle, vous avez été intrigué. Ils ont une fille de votre âge, elle s'appelle Morinna et elle est belle, très belle. Déjà, la première promenade qu'elle vous offre, c'est d'aller voir la Falaise Sanglante. Mais ce qui vous intéresse, vous, c'est l'île en face, une île sans nom où il est, selon Morinna, impossible d'aller.
Pas commodes, les McArdle, très âgés par rapport à leur fille... et puis ils vous jouent la comédie, vous avez de plus en plus l'impression d'évoluer dans un décor et qu'on se moque de vous. Le seul élément réel, c'est Morinna, pâle, au visage dur et tendu, souvent au bord des larmes, avec une expression secrète qui voile son visage et l'enferme comme un couvercle.
Qui sont les véritables parents de Morinna ?
Que s'est-il passé il y a 16 ans ?
Pourquoi veut-on sacrifier Morinna sur l'autel du dieu Balor ?
Qui est le vieux borgne mourant dans la pièce interdite, chez les McArdle ?
Vous trouverez la solution si vous ouvrez le cahier noir du vieux Shannon.
La vérité a parfois un prix très lourd. Êtes-vous prêt à le payer ?

- Une fois de plus, Maxime doit partir en voyage linguistique. Ses parents, cette fois, l'envoient en Irlande. Il est accueilli par les McArdle, une étrange famille.
Très vite il tombe amoureux de Morinna, la fille de ses hôtes. Dès les premiers chapitres, le mystère s'installe. Maxime est tout de suite plongé dans une atmosphère lourde où il oscille entre le rêve et l'angoisse, la réalité et les légendes et superstitions irlandaises. Morinna et Maxime transgresseront un interdit. Ils se rendront sur l'île d'Inishbalor, l'île interdite qui leur révélera la véritable origine de Morinna. L'histoire se terminera de façon dramatique.

- Maxime a seize ans et cette année encore ses parents lui infligent un séjour linguistique pour perfectionner son anglais. C'est donc sans grand enthousiasme qu'il part pour l'Irlande. Fort heureusement, ses parents lui ont dit qu'il y avait une fille de son âge dans la famille d'accueil... Pourtant ce qu'il découvre en arrivant à destination est loin de ressembler à ce qu'il pouvait imaginer : la famille est bizarre, la jeune fille semble traquée, l'homme qui ressemble à un pasteur paraît fort inquiétant et un mystère plane sur l'île d'en face... Que va-t-il se passer durant ce bref séjour ?
De superbes descriptions de l'Irlande, une ambiance noire et angoissante, des personnages très particuliers font de ce court livre un roman dont on ne peut se libérer qu'à la dernière ligne, et encore...

- Au cours d'un séjour linguistique offert gracieusement, et de force, par ses parents, Maxime découvre l'Irlande, terre de légendes et de mystères. Il va y rencontrer l'amour, l'aventure mais aussi la superstition et la mort.

- Maxime a seize ans et il est las des séjours linguistiques que sa mère lui impose chaque année. Aussi ces vacances forcées ne l'enchantent guère. Mais dans l'Irlande des légendes, sous le ciel changeant du Donegal, une étrange famille l'attend.

- Mystère et séjour linguistique. Même s'il est étrange d'envoyer un garçon de seize ans dans une ferme du Donegal pour acquérir un parfait accent anglais, on reste fasciné par l'angoisse qui naît de l'aventure de Maxime, happé par l'Irlande des légendes, dans une étrange famille plutôt rébarbative. Un mystère plane sur la naissance de la jeune et jolie Marinna et sur l'île interdite d'Inishbalor où régnait un dieu borgne, dieu de l'Obscurité. Le cahier noir donnera la lumière. L'auteur, spécialiste de l'Irlande, crée une atmosphère étouffante avec des êtres nourris de légendes et de sciences occultes qui donnent une véritable épaisseur à ce faux roman policier. (Ne pas confondre avec Les 12 Chambres de Monsieur Hannibal, un roman érotique du même auteur, qui paraît chez Stock !). Le Monde des Livres - 18 septembre 1992

- L'étrange romance irlandaise.Hervé Jaouen a repiqué une tête dans son mythe irlandais en ouvrant les pages mystérieuses d'un tout aussi énigmatique Cahier noir. C'est le titre du dernier bouquin du romancier quimpérois : histoire d'amour, de mystère, de rites gaéliques perdus sur une île noire et morte, Inishbalor, cernée par des courants patibulaires et "balisés" par un squelette de mulet et le spectre d'un drame ancien.
Amour
Deux jeunes personnages : Maxime, petit bourgeois parisien "exilé" dans le Donegal pour parfaire son anglais et Morinna, un étrange et belle jeune fille vont vivre - presque - sans le savoir leur première histoire d'amour, sur fond d'intrigue mystique.
Hervé Jaouen, c'est vital pour lui, taquine le saumon irlandais au moins une fois par an, en juillet. C'est d'ailleurs sur le ferry qu'il a rencontré les Irlandais qui lui ont glissé dans l'oreille l'existence de cette île maudite, au centre d'une intrigue envoûtante. Hervé Jaouen travaille beaucoup, et avec bonheur, la suggestion, les "non dit" qui campent l'ambiance, les sensations, la vision des paysages et des personnages. "Il y a" dit-il "un principe d'Hemingway que j'aime bien : on dispose d'un millier de mots pour faire passer quelque chose et le travail de l'écrivain consiste à trouver "le" mot qui remplacera les 999 autres."
Métaphores...
Entre son mi-temps à la banque et ses balades irlandaises, Hervé Jaouen ne délaisse pas un seul instant sa table d'écriture. Le Quimpérois va déflorer à la prochaine rentrée littéraire Les 12 chambres d'Hannibal, un roman érotique... "métaphorique" s'empresse de rajouter Jaouen, l'œil rieur. Autre projet : un vaste roman de 4 ou 500 pages, pour 1993. Le thème : un cloche-merle politico-financier dans une petite commune où débarque inopinément un magnat de la finance.
B.L.N. - Télégramme de Brest - 26 mai 1992

- Une belle aventure, une promenade en Irlande et un mystère, autour de l'île interdite...
Laurence - www.lagalerne.fr

- Une fois encore, la sollicitude maternelle conduit Maxime en séjour linguistique. Dans une Irlande légendaire à souhait, une étrange famille l'attend.
Visages sombres des fermiers, sous-entendus, rumeurs nocturnes, plus un pasteur bizarre écrivant jour après jour dans son cahier noir : dès les premiers chapitres le mystère est là.
Très vite, l'adolescent tombe amoureux de Morinna, la fille de ses hôtes, si belle malgré son regard traqué.
Jaouen a l'Irlande communicative : descriptions de la mer, des îles, de la lande sauvage oscillent admirablement entre rêve et angoisse.
Dans une atmosphère lourde de douleurs sourdes il parvient à ressusciter les superstitions religieuses comme les rites païens ancestraux. L'envolée finale est empreinte de mélancolie et de beauté, en dépit d'un dénouement dramatique...
Maxime choisit de garder sa vérité - celle qu'il découvrira ou celle qu'il s'inventera - faisant sien le poème d'Eluard cité en exergue du livre : "Pourtant, j'ai vu les plus beaux yeux du monde, dieux d'argent qui tenaient des saphirs dans leurs mains, de véritables dieux, des oiseaux dans la terre et dans l'eau, je les ai vus".

- Pour son sixième ou septième séjour linguistique, Maxime ira cette fois, en Irlande. Son désarroi est grand lorsque s'ouvre la porte peinte en rouge vif de la ferme de Mr. et Mrs. MacArdle, en bordure de mer. Tout est étrange ici. Les gens sont mornes, le gaélique cache bien des mystères, la falaise est sanglante au coucher du soleil, les courants marins entraînent vers le large et cette île si proche est interdite et inaccessible. Qui est Morinna, cette étrange jeune fille qui a le même âge de Maxime et vers qui il se sent attiré ? "Le Cahier noir" du sombre Shannon permettra-t-il de comprendre ? Irlande d'aujourd'hui, Irlande des légendes.
Le Ligueur - 19/06/1992

- Hervé Jaouen, écrivain celte devant l'Éternel, aime comme il se doit l'Irlande. Il l'avait déjà magnifiée en 1990 dans un roman superbe : "Connemara Queen", paru chez Denoël. Il récidive avec "Le Cahier noir". Un lycéen français, Maxime, part faire un séjour linguistique dans le Donegal. Il y découvre Morinna, une jeune fille mystérieuse qui l'entraîne dans l'île d'Inishbalor où un drame s'est déroulé il y a bien longtemps. Bien sûr, la police sera au courant. Mais un pays de légendes tout est permis. Et nous sommes sous le charme.
La Croix - 07/09/1992

- ... Curieusement, à l'approche des vacances, les héros de romans ont de gros soucis avec l'anglais. Un séjour linguistique en Irlande précipite Maxime dans de sombres légendes gaéliques à l'univers desquelles il voudrait pouvoir arracher Morinna, la jeune fille triste au regard bouleversant, hantée comme lui par les secrets de l'île d'Inishbalor, toute proche et pourtant inaccessible...
M.O.F. - Science & Vie Junior - Juillet-Août 1992

- Maxime, 16 ans, est fatigué de ses vacances linguistiques imposées par ses parents. Mais cette fois, en Irlande dans le Donegal, l'atmosphère est lourde et étrangement angoissante. Qui est donc Shannon, cet homme aux allures de pasteur qui écrit chaque jour dans son cahier noir ? Pourquoi Morinna, la fille des McArdle, est-elle sans cesse terrorisée ? Et surtout, que s'est-il passé il y a 16 ans sur l'île interdite d'Inishbalor ? Un bon récit fantastique où se mêlent amour et légendes celtiques.
http://clbmo.unblog.fr - 10/10/2007




DERNIERES PARUTIONS



SAINTE ZELIE DE LA PALUD
PRESSES DE LA CITE
01/03/2018

QUELLE VIE DE CHIEN
Skol Vreizh
20/11/2017

LE VICOMTE AUX PIEDS NUS
PRESSES DE LA CITE
02/03/2017



 Site officiel d'Hervé Jaouen
Biographie | Bibliographie | Filmographie | Ecrits divers | Actualité | Liens privilégiés | Mentions légales | Contact

© Blue Ouest 2006-2013